Deon Meyer

Jusqu'au dernier



A la brigade des Vols et Homicides du Cap, les effets du changement politique post-Apartheid se font sentir : un nouveau chef arrive, noir, pète-sec, et qui veut imposer sa loi à ses 40 inspecteurs en majorité blancs. Au programme : efficacité, dévouement au service et... forme physique. Plus question de bière ni de tabac !

Le premier à être dans le collimateur est Mat Joubert. Trop gros, déprimé par la mort en service de sa femme deux ans plus tôt...

« Alors, la mort ne s'écrivait pas avec une majuscule, c'était seulement quelque chose qui arrivait aux proches et aux amis des autres. Ce n'était qu'un phénomène, qu'une aberration ordinaire, qu'une source d'excitation qui marquait le début de la poursuite, qu'une sonnerie de trompette appelant la charge de la cavalerie. Ne craignez rien, Mat Joubert est là, Mat Joubert, le grand niveleur, le bras armé de la loi, Mat Joubert, celui qui remet les plateaux de la justice en équilibre.
Jusqu'au jour où, Lara étant morte à son tour, c'était dans son âme même qu'il avait tout ressenti pour la première fois. »

Une affaire complexe arrive à point pour réveiller le flic tenace perdu au fond de sa dépression : une série de meurtres rituels, commis à l'aide d'un vieux Mauser datant de la guerre des Boers. Pressé par sa hiérarchie, par les médias, Mat Joubert s'accroche désespérément à l'enquête, aidé par une psy : pour lui, la rédemption vient en bossant.

« Colonel, je ne sais pas comment ça se passe à Scottland Yard, mais au cap, les meurtres de Blancs sont plutôt rares. »

Il est étrange d'observer le fonctionnement d'une brigade criminelle en Afrique du Sud : on a l'impression de se trouver en Angleterre ou au pire aux Etats-Unis... Car seuls apparaissent les Blancs. Une enquête sur un meurtre de Blanc sera suivie par les journaux, les policiers sur le terrain seront doublés... Tandis qu'on ne parle qu'à peine des problèmes raciaux, ou ne mettant en oeuvre que des Noirs !

Quelques "flashes" nous font quand même découvrir la réalité du pays : un témoin noir d'un assassinat est mis d'office au panier à salade, on ne sait jamais ! Quant au seul Noir de la brigade des vols et Homicides, il est plus souvent qu'à son tour confronté au racisme des personnes interrogées.

Mat Joubert, lui, s'est construit sur une relation conflictuelle à son père. C'était un afrikaner, raciste pur jus, flic violent. Mat, du coup, est gros, maladroit, doux et intelligent - et plein de haine envers son père et le monde qu'il a représenté.

Une drôle de balade, a priori sans grande différence avec les polars américains, mais où l'important est dans les nuances --- comme cette langue, l'Afrikaans, parlé par la plupart des gens, certains ayant même du mal à passer à l'anglais.

Les soldats de l'aube (2000 - Seuil P. 1159)

Zet Van Heerden. Un autre flic. Ex-flic, à vrai dire, torturé par son passé. Mais qui est relancé dans l'activité où il est le meilleur : l'enquête. Sur un meurtre au fusil d'assaut, avec des ramifications remontant aux années 70, du temps des combats en Angola et en Namibie.

Les Noirs ont beau être au pouvoir, l'Apartheid fini, le passé de l'Afrique du Sud est prêt à tout pour ne pas être dévoilé.

L'âme du chasseur (2002 - Seuil P. 1414)

Les anciens de la CIA, du FBI : vous connaissez. Du KGB, c'est plus rare, même si Sepúlveda ou Francis Ryck nous en ont montré quelques uns. Mais un ex du KGB, prêté aux soviétiques par l'ANC d'Afrique du Sud dans les années 80 ? Ça, c'est inédit.

P'tit Mpayiphéli est rangé des voitures et n'aspire qu'à la paix. Une vieille dette l'envoie, dans la nuit, traverser son pays du sud au nord, du Cap à la Tanzanie. Avec toutes les composantes louches de services secrets sur le dos, lesquelles jouent une partie d'échecs mêlée de poker menteur bien compliquée.

Noirs, Blancs, Métis essaient de reconstruire le pays en enterrant les vieux cadavres. La politique de réalité ne se préoccupe pas trop des miettes de l'histoire. Mais une miette noire d'un mètre 95, ce serait une grave erreur de la négliger...

Le pic du diable (2007 - Seuil)

Un triptyque : Benny Griessel, flic doué, mis à la porte de chez lui par sa femme à cause de son alcoolisme; Thobela Mpayiphéli, aux instincts de chasseur réveillés par une blessure profonde; et Christine, prostituée affabulatrice, qui cherche à protéger sa fille. Une belle histoire complexe et pleine de contradictions pour chaque personnage, autour de la question jamais résolue de la punition et de la justice.